Comment augmenter les chances de réussite scolaire de mon enfant ?

Tout parent devrait se poser cette question. La réussite scolaire, dans un pays où le diplôme compte autant, est une priorité pour votre enfant. Cela se joue dès les premières années à l’école. Un enfant qui arrive en sixième sans savoir compter et lire a, évidemment, moins de chances de finir doctorant qu’un autre qui en est déjà à écrire des histoires de façon autonome…

enfant heureux d'aller à l'école

Voici quelques conseils pour doper les chances de réussite scolaire votre enfant.

Choisir la bonne école : le point de départ de tout !

L’école ne fait pas toute l’éducation intellectuelle de votre enfant, mais y participe grandement. C’est là-bas qu’il apprend le plus. Il est donc essentiel de le mettre dans la meilleure école possible. Dans le système scolaire français, basé sur la localisation géographique, l’école dont dépend votre enfant s’apparente à un loto. Elle peut être bien, comme nulle.

Si vous tirez le mauvais numéro, l’alternative est de le mettre dans une école privée classique ou une école Montessori. Pour en savoir plus sur ces écoles, rendez-vous sur vive-la-vive-montessori.fr.

Apprendre, c’est drôle !

Ne rabâchez pas à votre enfant que l’école est une obligation ennuyante et que seule la détente vaut le coup. Cela est encore plus vrai si la détente consiste à jouer sur une tablette et à regarder la télévision. N’en faites pas un tableau effrayant. Dites à votre enfant à quel point il a de la chance de pouvoir y aller et de disposer des clés pour faire ce qu’il souhaite de sa vie. En plus, apprendre, c’est drôle !

Racontez des anecdotes à vos enfants. Au lieu de les laisser s’endormir devant la TV, montez-les au lit et lisez-leur un conte historique. Cela développera en plus sa créativité. Durant les vacances, emmenez-le au zoo et lisez les informations sur le comportement des animaux mises à côté des enclos.

Jouez à des jeux de société culturels comme le Trivial Pursuit Junior ou Le Petit Bac, plutôt que des jeux vidéos abrutissants.

Écouter ses découvertes

Un enfant qui apprend de nouvelles choses adore les raconter. Quand votre enfant vient vers vous pour vous réciter à 5 ans ses tables d’addition, laissez-le faire et dites-lui bravo quand il a fini. À 15 ans, quand il souhaite vous faire une révision de mathématiques en expliquant les théorèmes, ne réagissez pas en disant que cela est nul et inutile pour son futur métier. Montrez de l’intérêt et dites-lui de poursuivre ses efforts.

Accompagner son cursus scolaire

Intéressez-vous aux journées d’école de votre enfant en lui posant des questions. Accompagnez-le dans ses devoirs. Les écoles sont moins nombreuses à donner du travail à la maison aux enfants, mais rien ne vous empêche d’en créer, toujours en petite quantité et sans que cela ne ressemble à des punitions.

Votre enfant a du mal à la dictée ? Faites une dictée et à chaque erreur, donnez-lui un gage et quand il a bien écrit une phrase, c’est lui qui vous le donne.

L’été, passez quelques soirées avec lui pour réviser ses acquis de l’année précédente et anticiper ceux de l’année prochaine. Les cahiers de vacances restent une valeur sûre dans ce cadre.