Quelle housse de couette choisir pour les nuits du bébé ?

Votre bébé mérite un sommeil léger… et vous aussi ! En effet, nous ne connaissons rien de plus désagréable qu’un enfant qui pleure chaque nuit car il n’arrive pas à dormir. S’il est difficile d’agir sur des facteurs comme la faim, qui arrive très fréquemment lors des premiers mois, vous pouvez faciliter son endormissement en choisissant une couette adaptée.

Votre bébé dort avec vous : gare aux dangers !

Les premières semaines ou les premiers mois, les parents prennent souvent l’habitude de dormir avec le bébé. Dans son berceau, les cris vous réveillent et vous forcent à vous lever plusieurs mois, tandis qu’à vos côtés, il s’endort plus facilement et se sent protégé. Si cette habitude possède des inconvénients au niveau de l’éducation (l’enfant accroît sa dépendance et devient apeuré en votre absence), elle comporte surtout des risques.

À deux semaines, votre enfant dort là où on le pose et se retrouve complétement à la merci des aléas. Si vous avez une très grosse couette et qu’elle se pose sur lui, il n’aura jamais la force de la repousser même s’il respire avec difficultés. Ses pleurs peuvent alors être étouffés par l’épaisseur et si vous avez un sommeil profond, il n’est pas certain que vous l’entendrez. Quant à la housse, s’il est mal mise ou trop grande, il peut se retrouver coincé dedans avec des dangers similaires.

Pour ces raisons, votre housse doit parfaitement être adaptée à la taille de votre lit et de votre couette. Ne prenez pas du 160×200 si vous dormez dans du 140×190. Ainsi, elle ne va pas s’emmêler sur l’enfant. Concernant la couette, mettez-là bien sur le lit sur toute sa longueur avant de vous endormir. Mettez le bébé de façon à ce qu’il ne puisse pas « tomber » dessous et si possible, mettez votre bras à ses côtés. S’il bouge, vous le ressentirez.

Faites également attention aux allergies. Un bébé est fragile et il développe très tôt des allergies. Cela peut être par rapport à son alimentation (allergie au lait maternel), à son environnement (allergie aux poils de chats) ou aux matériaux. Nous vous conseillons donc de prendre une housse en coton. C’est la matière la plus courante et très peu d’enfants y sont allergiques.

Outre la matière, l’enfant peut développer une allergie aux acariens. Or, si votre lit a plusieurs années et que votre literie est ancienne, il y a obligatoirement des millions d’acariens. Utilisez un produit qui lutte contre leur présence (le soir où vous avez mis le produit, ne faites pas dormir votre bébé dans le lit), aérez bien votre chambre tous les jours et lavez régulièrement tous vos draps et votre couette.

Un bébé emmêlé dans des draps, c’est mignon mais attention que cela ne soit pas durant votre sommeil !

 

La housse de couette pour bébé : la meilleure alternative et méthode d’éducation

Mais si au lieu de faire dormir votre bébé sous votre couette, vous le faisiez dormir dans son propre lit avec la meilleure housse de couette qui soit ?

D’un point de vue sécurité, c’est la meilleure chose à faire et pour son éducation, c’est préférable. Une dépendance sévère du bébé vis-à-vis des parents deviendra un enfer au quotidien par la suite, avec des caprices dès qu’ils s’éloignent de sa chaise de bébé ou dès qu’il se retrouve seul dans une pièce. Il n’y a donc aucune raison de ne pas en acheter une et de faire dormir votre bébé seul dans son berceau.

Les dimensions sont de 80×120 ou de 100×120. Elles s’incorporent parfaitement dans son petit lit. Quand vous le bordez, remontez-là jusqu’à son cou pour éviter qu’il n’attrape froid et étendez-là bien pour éviter qu’elle revienne tomber sur son visage durant la nuit.

Problématique plus fun ; le style de la couette. Coloris, motifs ou dessins, vous trouvez des housses très mignonnes. Faites preuve de fantaisie. C’est toujours amusant pour un bébé d’observer des formes bizarres sur sa housse. D’un point de vue décoratif, cela rend sa chambre plus joyeuse et personnalisée.

Besoin d’autres accessoires ? Consultez nos autres conseils d’achat :